e n

e

c h a n t i e r





Depuis 2015 - 2016 - 2017 - 2018

  • Nous étions debout et nous ne le savions pas
  • Autour des luttes et résistances citoyennes. Notes sur le travail d'écriture en cours. Edition prévue à l'automne 2017 ( Edition Lafontaine )

    Projet soutenu par une bourse de création du CNL.
    Résidence au CNES / La Chartreuse Les Avignon Novembre 2016.


En préambule
Novembre 2016. Un mois de résidence à La Chartreuse a été bienvenu ! Le texte sera le fruit de rencontres et expériences vécues sur différents territoires en France. Car ce n'est pas l'actualité qui m'intéresse, mais bien les conséquences de l'engagement. Ce qu'elles produisent dans une vie. Je rencontre donc des personnes qui se sont "engagées", même modestement. Gens de tous bords, de 20 à 80 ans... On songe à Roybon, Notre Dame des Landes, Sivens... mais il y a aussi des résistances dans le Berry, en Picardie, en Normandie, à Calais...

La genèse. De juin 2014...
Soirée à Paris. Un ami quadragénaire me dit, au cours du repas, qu'il a le sentiment que les "jeunes" aujourd'hui ne se sentent pas concernés par la société, qu'ils sont individualistes, peu engagés dans la vie citoyenne, etc.…
N'ai-je pas entendu cela 100 fois ?
Aller voir. Vite.

...à septembre 2014
Septembre 2014. Après des péripéties dont je passe les détails, je me retrouve à "occuper" un site en opposition à la "ferme-usine" des 1000 vaches. Je dors deux nuits dans ma voiture, me demandant ce que je fais là alors qu'un superbe lit m'attend à moins de 15 kilomètres. Mais je rencontre des jeunes sacrément engagés. Et pas que. Car il y a beaucoup de moins jeunes sur ce site. Comment des citoyens, villageois paisibles, médecins, instituteurs, travailleurs de l'imprimerie, agriculteurs, retraités sont devenus en quelques mois des militants acharnés ?
Qu'est-ce qui les a mis en route ?
Qu'est-ce qui les fait tenir ?
En quoi cet engagement modifie leur vie ?
C'est ainsi que je prends conscience que je suis en train d'engager un travail d'écriture : Autour des luttes et résistances citoyennes" ...

Octobre 2014 à janvier 2015
Octobre 2014. Sur le site du barrage de Sivens, Rémy Fraisse trouve la mort dans l'opposition aux forces de l'ordre. C'est un uppercut pour moi. Ailleurs, le site de Roybon -projet de Center Parc- est occupé. En Picardie, des opposants au projet d'aéroport à Notre Dame des Landes rejoignent pour un temps la cause des 1000 vaches. Près de Rouen, je rencontrerai des jeunes sur un site occupé en opposition à l’implantation d’une grande enseigne de la distribution. Ailleurs, on me parlera de Saillans, commune où des citoyens se sont opposés à un projet d'implantation d'un méga-commerce. Ici, c'est un projet d'exploitation porcine de 3000 cochons qui enrage des citoyens. Là, un projet de commerces "super luxe" entre deux aéroports...
Je réalise que, si je le fais, ce projet va me faire voyager en France du sud au nord, de l'ouest à l'est. Et qu'il va prendre du temps. Beaucoup de temps. Je décide de faire une demande de bourse auprès du CNL.
Mais sans attendre la réponse du CNL, je mène mes premières interviews.

Parenthèse méthodologique
Il y a quelques années, lorsque j'ai écrit Les Agricoles, je me suis imposé un protocole : je suis allée vivre et travailler près d'agriculteurs. J'ai donc été une sorte de stagiaire, pendant quasiment une année, dans plus de huit familles : éleveurs, fromagers, viticulteurs, producteurs de fruits, maraîchers. Je les ai observés, écoutés, interviewés. Dire ce que furent les conséquences de cette expérience prendrait beaucoup trop de lignes. En raccourci, je dirai que ma vie en a été changée. Je ne suis pas revenue avec le désir d'élever des veaux ou de faire du vin, mais plutôt avec la certitude que mon écriture serait bouleversée à jamais par cette traversée.

Car ce n'est pas rien de "disparaître" pour écouter l'autre. Ce n'est pas rien de se retrouver seule à la table, en train d'essayer d'écrire, comme étourdie de ceux-là qui vous ont donné de leur temps mais qui ont, sans le vouloir, "obsédé" le vôtre. Que devient ma propre langue dans ces échanges ? Qu'est-ce qui, surtout, va relever du théâtre ?

Le succès du spectacle Les Agricoles sur les territoires confirme que cette démarche d'écriture est juste. Efficace. Applaudie par le public que je rencontre.

Et c'est bien cela que j'entends poursuivre ici, dans ce projet des "Autour des luttes et résistances citoyennes." L'interview, l'immersion, l'échange, traverser des territoires, prendre note, mettre en regard différentes postures, observer. Je ne suis pas sociologue, journaliste ou anthropologue. Mon écriture finira par se moquer de l'exactitude. Je ne suis pas un écrivain du réel, car l'objectivité ne se revendique pas comme telle dans mon univers poétique. Je poursuis juste une intuition. Et j'y vais, en "naïve".

Je regarde ma vieille voiture avec tendresse. Tiendra-t-elle le coup ?
Et moi ? Tiendrai-je le coup ?
J’en fais le pari. Je suis déjà en route. Le temps. Il faut du temps.
Lorsque j'apprends que j'ai obtenu la bourse de création du CNL je respire. Je vais pouvoir financer cette recherche. Prendre ma voiture, louer des gites, et : Ecrire.
A suivre...

Premières lectures et suite...
A la Chartreuse en novembre 2016. Présentation avec un groupe de lecteurs au Théâtre de Villefranche sur Saône en avril 2017.

Lectures prévues 2017/2018
Site internet : www.burefestival.orgLectures prévues :
- Par l'auteure, dans le cadre de Bure Lesque le dimanche 13 août 2017, à 14h
Site internet : Bure Festival

- Par l'auteure accompagnée des acteurs de l'AGIT, dans le cadre de l'Agit au vert le 26 août 2017 à Toulouse
Site : AGIT

- Présentation au Théatre Astrée, Lyon le 2 mars 2018 à 19h19. Par la bande de spectateurs, dirigée par Claire Truche
Site : le-theatre-astree/nieme-compagnie-projet-2014/


.............................................................

2017 - 2018

  • Résidence-mission sur le territoire du Valenciennois. (CLEA)

Site : clea valenciennes métropole